assorted animal plush toys on brown wooden shelf
Minimalisme / éco responsable

Désencombrer sa maison

Faire du tri est une de mes activités favorites.
Pour me sentir bien chez moi j’ai besoin de désencombrer régulièrement ma maison.
De l’alléger.
Posséder trop d’objets/vêtements me donne la sensation d’être envahie, d’étouffer.
Ranger m’aide à retrouver un calme intérieur.
Avec moins je me sens apaisée, sereine, plus légère, plus libre.
J’aime réfléchir à la place que j’accorde aux objets , à leur valeur et au lien que j’ai avec chacun d’eux.
J’apprécie ce que je possède déjà.
Accumuler est pour moi l’ennemi de l’ordre.
Désencombrer permet de gagner de l’espace, de pouvoir réorganiser les placards, les pièces, de gagner du temps. Ménage et rangement sont simplifiés.

« Vivre dans une maison ordonnée influe de manière positive sur tous les autres aspects de votre vie », Marie Kondo

Et si vous aussi vous vous lanciez dans le désencombrement de votre maison ?

Le printemps est la saison idéale pour prendre soin de son intérieur.
Synonyme de changements, c’est la période parfaite pour entamer un ménage de circonstance et faire le vide dans sa maison.

Voici quelques conseils/méthodes pour entreprendre progressivement un tri chez vous.
Sachant qu’il n’existe pas de méthode universelle pour un rangement parfait et que jeter est quelque chose de personnel.

Pour vous aider vous pouvez essayer de visualiser à quoi ressemble votre maison aux yeux de quelqu’un qui y rentre pour la première fois.
Quelles sont les premières impressions qu’il aurait sur la propreté et l’agencement des meubles et des objets ?

Une fois motivé ,chacun désencombre à son rythme et l’adapte à la surface de son logement.

La méthode de Dominique Loreau

Dominique Loreau est une auteure Française qui vit au Japon.
En 2005 elle publie « L’art de la simplicité ». Livre plein de conseils et de réflexions sur nos rapports à l’argent, nos consommations, ..
Adepte du minimalisme elle est très inspirée par l’art de vivre des Japonais.

Le Wabi-Sabi : est un concept Japonais qui consiste à apprécier la beauté des objets qui ont une histoire pour parvenir à un intérieur simple.

Le Kufu : est l’art de vivre avec les moyens du bord .
Plutôt que d’acheter de nouveaux objets, apprécions ceux que l’on possède déjà.

Le mujo : est un concept où l’on apprend à ne pas s’attacher aux objets mais plutôt à qui on est et à ce que l’on fait.

Dominique Loreau, conseille de désencombrer et de ranger sa maison pièce par pièce.
On commence le tri par l’entrée de notre habitation.
1ère pièce par laquelle on passe et qui reflète l’image que l’on choisit de montrer au monde.
Elle se doit d’être toujours propre et rangée.
Le but est de désencombrer pour trouver les choses rapidement, gagner de la place et du temps pour soi et pour les autres.
Chaque objet doit avoir une place logique et être facilement accessible.
Moins d’objets = moins de ménage.
Souvent beaucoup de choses conservées ne sont pas utilisées.
Dominique Loreau nous invite à nous questionner sur la présence de chaque objet puis de faire le choix de le garder ou de le jeter.
On libère ainsi l’espace d’objets encombrants, inutiles, en double, cassés, ou qui ne nous plaise plus.
Désencombrer pièce par pièce permet un effet visible rapide qui aide à rester motivé.

Dans le même style, Léo Babauta (« l’art d’aller à l’essentiel, le pouvoir d’une vie simplifiée ») propose une méthode de désencombrement de la maison qui consiste à vider complètement une pièce pour la nettoyer et à remettre ensuite en place uniquement les objets que l’on souhaite conserver.
Le reste est jeté ou donné.

La méthode Konmari de Marie Kondo

Marie Kondo est une consultante Japonaise en rangement et en développement personnel.
En 2011 elle publie « La magie du rangement » qui prône le tri dans nos placards.

Le but de sa méthode est de ne garder que les objets qui nous procurent de la joie.

On trie par catégorie.
Tous objets de même catégorie (la vaisselle, par exemple) sont rassemblés à un même endroit pour avoir un visuel précis du volume possédé.
Ce qui ne nous donne pas ou plus de joie est donné/jeté rapidement, pour ne pas changer d’avis.
On jette ce qui est rattaché à des gens ou à des souvenirs négatifs.
Ce qui est cassé, les babioles, ce que l’on n’utilise plus depuis des mois,..
On ne garde que ce que l’on aime vraiment.

Chaque chose trouve une place.
On doit ensuite pouvoir voir, sans avoir à déplacer quoi que se soit, tout ce qui est rangé.
Par ex, une seule rangée de livres dans la bibliothèque, une seule pile d’assiettes dans le placard.
Tout doit être visible au 1er coup d’oeil.

La méthode Flylady de Marla Cilley

Via internet ,en 1999, Marla Cilley, propose un système de soutien (coaching) pour désencombrer et entretenir sa maison.
Elle publie en 2002  » Entretiens avec mon évier ».
Un guide pour retrouver un intérieur rangé et propre pas à pas.

Cette méthode consiste à prendre soin de sa maison en réorganisant les tâches ménagères.
On organise une routine ménage/rangement/désencombrement de 15mn/jour .
On planifie 1h de ménage hebdomadaire (en définissant les tâches à effectuer chaque jour).
Cette heure est suffisante si toute la semaine on s’en tient à la règle des 15mn.

De façon ponctuelle on y ajoute la technique des 27 objets à jeter : on parcoure la maison muni d’un sac poubelle à la recherche de 27 objets indésirables à jeter.

« Vous ne triez pas pour jeter mais pour conserver ce à quoi vous tenez vraiment », Marie Kondo


Après le tri on s’impose de bonnes habitudes de rangement régulier pour éviter de recommencer à accumuler.
Cette méthode encourage aussi à se débarrasser d’un objet pour un nouveau qui entre à la maison.
Cette astuce permet de réfléchir à ce que l’on possède déjà avant un achat compulsif.

La méthode effet cumulé

Les petites actions répétées régulièrement impactent notre vie sur le long terme.
Pour ne pas être dépassé par l’ampleur de la tâche il est préférable d’appliquer la méthode de l’effet cumulé.
Des actions quotidiennes jusqu’à atteindre l’objectif fixé.
On choisit une pièce, puis un meuble dans cette pièce et on trie/range pendant 15 mn.
On recommence le lendemain.
Ces petites actions mènent à un désencombrement total de la maison au bout de quelques semaines.
L’idée de noter au fur et à mesure ce qui est fait ,dans un carnet, est motivant pour suivre l’évolution .

La méthode d’Astrid Eulalie

Astrid Eulalie est éditrice et rédactrice, spécialisée dans le développement personnel et la vie quotidienne.

Elle propose un manuel de désencombrement (cf « 4 semaines pour faire le tri ») sur 4 semaines avec un plan d’attaque pièce par pièce.
La 1ère semaine est faite d’observation et de réflexion sur les bénéfices d’un tri dans notre maison.
De réaliser un état des lieux précis sur le degré d’encombrement de chaque pièce, notre relation aux objets,..
La semaine 2 on passe à l’action .
Semaine 3 on fait un tri numérique (mails, photos,..).
Semaine 4 on met en place une routine pour éviter la rechute : pas d’achats compulsifs, on met en place des rangements adaptés,..

Comment se débarrasser des objets inutiles?

Les déchets textiles (vêtements, linge de maison, chaussures) que l’on veut jeter sont à déposer dans des bennes aux points de collecte prévus à cet effet.
On les trouve sur les parkings des supermarchés et dans les déchèteries.
Une fois triés ils sont envoyés dans des boutiques créées spécialement pour la revente de vêtements d’occasion (Friperies solidaires, Ding Fring).
Les objets électroniques, électriques et en verre, les déchets ménagers (peintures,..)les cartons, journaux, le mobilier sont confiés à la déchèterie.
On tient compte du fait que les quantités à déposer sont limitées par jour.

Il est possible de recycler certains objets dont on n’a plus l’usage ou de les réparer pour limiter les déchets.
Upcycler pour redonner un nouvel usage, une seconde vie.
Une vieille nappe usée est transformée en sac à vrac, une échelle en bois devient porte serviettes,..

Vendre à des particuliers en ligne (Le bon coin, Vinted), participer à un vide grenier est l’occasion de récupérer un peu d’argent.

On peut aussi donner à des ressourceries ou à des associations caritatives (Emmaüs, Secours populaire,..) tout ce dont on n’a plus l’utilité .
Emmaüs récupère meubles, livres, vêtements, linge de maison, équipements de loisirs, vélo.
Les objets sont triés ,nettoyés, restaurés/ réparés avant d’être revendus à bas prix dans les boutiques solidaires.

Quelle que soit la méthode choisie ,si on hésite à jeter/donner un objet on prévoit une « boite à sursis ».
On laisse passer quelques mois et on s’en débarrasse si on ne l’a pas utilisé.

short-fur brown cat in white wooden shelf

Fan de déco

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *