white and gray floral textile hanged on green leaf tree
Minimalisme

Le linge de maison

Janvier, mois du blanc. Aristide Bourcicault, fondateur du 1er grand magasin parisien (en1852) eu l’idée, pour remplir les rayons vides après Noël , de les remplir par du linge de maison en promotion et attirer ainsi une clientèle féminine dans son magasin. A l’époque le linge était exclusivement blanc d’où « mois du blanc ».

Pour lister nos besoins on commence par un grand tri . On se sépare de tout ce qui est tâché, troué, décoloré et rêche. Les vieux draps peuvent devenir sacs à vrac, chiffons. Les serviettes se transforment en lingettes démaquillantes ou en bavoirs. Sinon on dépose le tout dans un container prévu pour la récupération du linge ou on donne à des refuges pour animaux.

Pour le côté pratique on prévoit des rangements adaptés prés de chaque lieu d’utilisation : les draps dans la chambre, les torchons dans la cuisine,..

. dans la chambre : 2 parures de lit (housse de couette, taies d’oreiller et drap housse assorti) suffisent pour chaque lit , pour permettre un roulement entre 2 lessives. Idéalement on change les draps au moins tous les 15 jours. On préfère le coton (confortable et solide) ou le lin . Ce dernier est un tissu thermorégulateur, qui s’adapte aux variations de température (frais en été et chaud en hiver). Pour une atmosphère de calme et propice à l’apaisement on choisit plutôt des draps unis en harmonie avec la décoration de la chambre. Le bleu ciel et le vert pastel favorisent le sommeil. Pour le rangement on utilise une taie d’oreiller dans laquelle on glisse la parure complète. Tout est rassemblé pour un gain de place et de temps.

white bed pillow on bed

. dans la salle de bain : 1 jeu de serviettes(1 grande et 1 plus petite) et 2 gants de toilette assortis par personnes. Evidemment on adapte à la taille du foyer et aux activités (piscine, sport,..)de chacun pour évaluer les besoins réels. On les choisit de qualité pour qu’elles durent dans le temps, avec un grammage supérieur à 500g/m2. Plus le grammage est important plus le linge sera moelleux et absorbant. On évite les blanches qui vieillissent mal et sur lesquelles les tâches marquent plus. On prévoit de quoi les étendre après utilisation pour que la salle de bain reste organisée. Plutôt un porte serviettes ,que des patères, sur lequel elles sécheront plus vite. On pense à soigner la présentation du linge de bain en le disposant roulé dans un joli panier ou superposé à plat par taille. On pense à glisser un sachet parfumé (de lavande), au milieu des serviettes, pour conserver l’odeur de linge propre.

brown wooden wall mounted shelf

Le tapis de bain est un indispensable de la salle de bain. Pour ne pas glisser en sortant de la douche et éviter de mouiller le sol, on le choisit en éponge pour son pouvoir d’absorption. On le lave en machine (on en possède 2 pour assurer un bon roulement entre 2 lessives)une fois par semaine. Comme pour les serviettes on pense à l’étendre pour le faire sécher (entre 2 utilisations) et éviter ainsi qu’il ne sente le renfermé. On teste le tapis STONNEO antidérapant et ultra absorbant (sec en quelques minutes). Il est composé de diatomite, une roche naturelle poreuse qui absorbe l’eau , capte les odeurs et empêche les microbes de se développer. Il est facile à nettoyer d’un simple coup d’éponge.

. dans la cuisine : Difficile de se fixer un nombre idéal de pièces à posséder . Mais déjà on se débarrasse des torchons qui n’absorbent pas, leur rôle principal étant censé être celui d’essuyer la vaisselle. Dans le cas d’utilisations multiples (couvre plat, manique pour sortir les plats du four,..) on se fixe un code couleur en fonction de leur usage. On les choisit 100% coton plus absorbant et facile à entretenir. On les change 2 à 3 fois par semaine. On les lave en machine à 60° pour éradiquer les bactéries. Il vaut mieux prévoir un essuie main de couleur foncée (les tâches sont moins vite visibles), réservé uniquement aux lavages des mains, suspendu prés du plan d’eau. Sachant que les mains sont les parties les plus porteuses de germes, évitons d’étaler ceux ci sur la vaisselle dans laquelle nous mangeons.

white and gray bed pillow

Un tablier n’est pas indispensable mais peut être utile. Il est parfois difficile de cuisiner sans se salir. Le tablier sert de tissu pour l’essuyage des mains et protège les vêtements des projections. A défaut on peut le remplacer par un torchon propre noué à la taille.

La nappe est un élément décoratif important pour une réception ou au quotidien. Je suis plutôt adepte des sets de table en tissu posés sous les assiettes pour protéger la table. Je possède 2 nappes blanches (en cas de Grande table à dresser)que je peux assortir à tous types de déco de table et de vaisselles et rehausser d’un chemin de table en tissu coloré. Les toiles cirées en pvc sont à mon goût un peu kitch et pas écolo (issues du pétrole).

Dans mon cheminement zéro déchet il y a encore des séparations difficiles. Les serviettes en papier sont un petit plaisir assumé. Idéalement on choisit des serviettes de table en tissu qui sont économiques, réutilisables, durables, absorbantes et assorties aux nappes.

selective focus photo of white table napkin cloth on white table

Fan de déco

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *