Minimalisme

Du tri dans la cuisine

Désencombrer ma maison a été bénéfique pour moi. J’ai pris conscience, en y passant beaucoup de temps cette année, de l’influence que peut avoir notre environnement sur nos pensées. J’ai eu besoin de me débarrasser de ce qui n’était pas essentiel et ça m’a libéré l’esprit. De m’y sentir apaisée pour me ressourcer. Prendre soin de ma maison c’était prendre soin de moi.

Petit tour en cuisine. Là où tout a commencé pour moi quand un matin je me suis surprise à compter les mugs alignés dans le placard 🙄.

Pourquoi en ai je autant ? Est ce utile d’avoir 15 tasses? 20 torchons ? 8 saladiers ? Qu’est ce que je n’utilise pas ? Qu’est ce que j’utilise vraiment ? Qu’est ce qui ne me plait plus ? Est abîmé, ébréché, dépareillé ?

« Tout ce qui n’est ni beau , ni utile devrait disparaître.», Marie Kondo

Évidemment les petits conseils qui vont suivre se veulent modérés. On ne tombe pas dans l’excès de tout jeter pour transformer notre maison en lieu sans vie, telle une maison témoin. On se fixe des objectifs réalisables. On trie une pièce, un placard à la fois pour ne pas être découragé.

On pense gain de place parce qu’un espace plus vide est plus facile à entretenir et est visuellement plus joli. On pense facile d’accès pour éviter gestes inutiles et efforts.

On stoppe la surconsommation et les achats compulsifs qui provoquent une surproduction de déchets .

«Désirer et consommer sont devenus synonymes de vivre. Notre espace mental est constamment occupé par les publicités et autres artifices qui suscitent une multitude de désirs artificiels.», Éric Sablé

On prend conscience de l’accumulation d’inutilités. On apprécie ce que l’on a et on fait des économies.

La vaisselle , les ustensiles,.. :

On a tous tendance à accumuler, entasser, garder au cas où (le service de table de mémé 😜)

On vide entièrement les placards et on met tout sur la table. Le fait d’avoir tous les objets sous les yeux facilite le tri et permet la prise de conscience du TROP. C’est aussi l’occasion de nettoyer l’intérieur des placards ,avec un mélange d’eau chaude et de vinaigre blanc (économique et naturel). On garde ce qui est utile, indispensable et dont on a réellement besoin au quotidien. On tient compte de la fréquence d’utilisation (adaptée à la taille du foyer), de notre façon de cuisiner et de recevoir. On s’interroge sur combien de personnes on reçoit au maximum et on garde la vaisselle en conséquence. Pour les grosses fêtes occasionnelles on emprunte ou on loue. On privilégie les matériaux de qualité et durable . On essaie de bannir le plastique en le remplaçant par du verre et du bambou .

On se sépare de tout ce qui n’a pas été utilisé depuis 1 an . De ce qui est usé : les boîtes sans couvercles, les verres fêlés, les assiettes ébréchées, la poêle qui attache,.. on se sépare également des gadgets dont on a oublié la fonction 🤔.

Se séparer ne veut pas forcément dire jeter. Certains objets peuvent être recyclés. Un verre peut devenir photophore, une assiette peinte peut être exposée,.. Sinon on vend sur un site de seconde vie (le bon coin , Vinted) ou on donne à une association caritative . Nos dons viendront en aide à des personnes nécessiteuses. Mais on évite d encombrer les copains avec nos « vieilleries » qu’on a du mal à jeter.

Tout ce qui est utilisé régulièrement trouve sa place près de son lieu d’usage. Les spatules (dans un pot),les poêles et casseroles (avec manches amovibles pour un gain de place) sont près du coin cuisson .

Un bon aménagement de l’espace évite des pas et des efforts inutiles.

On privilégie les tiroirs dotés de séparateurs pour ranger couverts et ustensiles. Les couteaux et ciseaux sont hors de portée (on pense sécurité enfants) . On pense à vérifier qu’ils sont affûtés.

L’électroménager peu utilisé (comme l’appareil à raclette) est rangé dans le haut des placards. On pense à prévoir un marche pied.

Le plan de travail ne doit pas être encombré. Comme son nom l’indique il est fait pour y travailler …sans obstacles.

Les aliments (garde- manger et réfrigérateur) :

Faire le tri dans les placards de cuisine est l’occasion de nous pencher sur notre rapport à la nourriture. Est ce que j’ai tendance a trop acheter ? Ai je peur de manquer ?

Grosse remise en question pour ma part, qui désormais me fait fuir les hypermarchés (je préfère le drive) et en établissant des menus à la semaine, me permet de ne plus acheter trop de produits qui ne seront pas consommés.

On vérifie les dates limite de consommation (mon obsession 😂) et on place les denrées à consommer rapidement à portée de main. On vide les paquets de biscuits entamés dans une grande boite . Les pâtes et le riz dans des bocaux en verre. Les épices dans des pots étiquetés. On vérifie aussi les dates. Dépassées , les épices perdent de leur saveur. On ne garde que celles dont on se sert souvent .

On regroupe de façon logique : les thés et les tisanes ensemble, le miel avec la confiture et le sucre,..

On évite le trop. On doit pouvoir voir en un clin d’œil ce qu’il y a dans notre garde manger. Les produits courants doivent être accessibles facilement.

Dans le réfrigérateur on range selon les zones de température, en ayant pris soin de retirer les emballages encombrants. Dans le haut la viande, les plats préparés, et les denrées en décongélation. Le fromage et les yaourts sur la tablette du milieu . Les fruits et légumes dans les bacs.

La cuisine se doit d’être pratique, ordonnée, accueillante,agréable à utiliser pour être inspirante.

La vie est pleine de petits bonheurs... #teamdeco 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *