white and gray socks on brown wooden clothes hanger
Conseils et astuces

J’ai testé la lessive maison

Dans ma démarche éco responsable, petit à petit, je me suis mise à l’utilisation de produits ménagers faits maison.

Je me suis penchée sur les risques sur la santé et l’impact négatif sur l’environnement que peuvent avoir tous les produits industriels que j’utilises depuis des années.

La lessive, par exemple, représente chez moi une utilisation quasi quotidienne.
Je reconnais avoir eu souvent la main lourde sur le dosage de lessive persuadée que plus j’en mettais plus le linge serait propre et sentirait bon.
En me documentant j’ai découvert (oui oui j’étais naïve) que la lessive est composée d’additifs (colorants, conservateurs et parfum)qui peuvent avoir un pouvoir irritant sur la peau, en plus de polluer.
Les substances nocives qui composent les détergents sont rejetées dans la nature et entrainent une pollution de l’air et de l’eau.

« Sur 77 produits ménagers, pour la vaisselle, la lessive ou les toilettes, 21 se sont avérés tantôt irritants et corrosifs, tantôt contenant des allergènes pouvant causer rhinites, ashtme et eczéma. »

Etude de 2016 de l’Association de défense des consommateurs.

Pour être sure d’avoir une lessive vraiment écologique , quoi de mieux que de la fabriquer moi même.

La recette

Mon choix s’est porté sur des copeaux de savon de Marseille, vendus en sac et trouvés en Grande Surface.


Lessive paillettes savon de Marseille (5,95 euros) le paquet de 750g chez BRIOCHIN.

La recette de fabrication est ultra simple.
On fait bouillir 1 litre d’eau dans une casserole, on ajoute une bonne poignée de copeaux de savon de Marseille (plus simples d’utilisation qu’un pain de savon entier à râper).
On mélange pour dissoudre.
Une fois refroidi, on transvase à l’aide d’un entonnoir dans une bouteille.

J’ai choisi une jolie bouteille en verre, étiquetée, pour pouvoir l’exposer sur une étagère de ma buanderie.

Bouteille en verre d’1 litre pour lessive maison (3,90 euros) chez LA BELLE VIE.

Les avantages

La fabrication de la lessive maison est simple et me procure un sentiment de fierté (je fais moi même).

J’apprécie l’idée d’être actrice dans le respect de l’environnement.
J’éprouve une grande satisfaction à savoir de quoi est composé le produit que j’utilise.
La lessive maison n’étant composée que d’ingrédients naturels qui génèrent moins de pollution des eaux.
Le savon de Marseille est un savon artisanal fabriqué à base d’huiles d’olives pures et était utilisé il y a bien longtemps par les lavandières.

Le contenant réutilisable à l’infini (ou presque) évite les déchets plastiques que représentent les emballages de lessive.

Le prix des matières premières (savon de Marseille) est très abordable et se trouve facilement dans le commerce.
En magasin le prix d’un bidon de lessive d’un litre est de 5 à 10 euros.
Le prix de revient d’une lessive maison est de 1,50 euros le litre pour la même utilisation, même dosage, même nombre de machines/semaine.
Vive les économies !!!

Les inconvénients

Ce qui m’a un peu perturbé lors des premières utilisations c’est le manque d’odeur.
J’ai associé pendant de nombreuses années la propreté du linge à un parfum.
Finalement j’ai fini par m’habituer au fait que mon linge ne sente presque rien.
Pour les inconditionnels des lessives parfumées, je sais qu’il est possible d’ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles (de lavande, par exemple) lors de la préparation de la lessive.

J’ai également constaté que la lessive préparée à une tendance à se solidifier.
Cela reste cependant un tout petit inconvénient puisqu’il suffit de secouer le contenant pour qu’elle retrouve une texture plus liquide.

J’ai lu aussi que la lessive avait tendance à encrasser la machine à laver.
Je n’ai rien constaté et n’ai pour l’instant aucun avis à exprimer sur ce sujet.
Je continue à entretenir et à assainir ma machine à laver 1 fois par mois. En programmant un cycle à vide, à 90°, avec 1 litre de vinaigre blanc versé dans le tambour de la machine.

Savon de Marseille? 300g (4,85 euros) chez BRIOCHIN

Je la trouve par contre un peu moins « efficace » sur le linge très tâché.
Certaines tâches demandent un traitement de pré lavage.
Quand c’est nécessaire je fais tremper le linge tâché, préalablement frotté avec un pain de savon de Marseille humidifié, dans une bassine d’eau froide.
Sinon je dépose quelques gouttes de liquide vaisselle sur la tâche avant de le mettre dans la machine (astuce TRES efficace !!).

L’ensemble reste, pour moi, très satisfaisant et ces quelques inconvénients cités n’influent aucunement sur mon choix de continuer à fabriquer ma lessive maison.

Et vous, avez vous testé la lessive maison ?

Fan de déco

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.